PDF Imprimer Envoyer  un ami

Histoire et missions




Histoire

L'aventure officielle commence le 27 février 1978 avec la création de l'OVPA (Office Villeurbannais des Personnes Agées), dans le cadre du PAP 15 (Programme d’Actions Prioritaires) qui prévoyait la création des offices de personnes âgées. En réalité, tout remonte au changement de municipalité en mars 1977 avec l'élection de l'équipe de Charles HERNU. Lucienne DESCARPENTERIE, l’Adjointe chargée des Affaires sociales avec une équipe de bénévoles, dont deux figures emblématiques, Jeannette BOURDAT et Edouard COTTAZ-CORDIER, qui sont à l'origine de cette association subventionnée par la municipalité souhaitent qu'elle devienne « un moyen d’information, de coordination et d’assistance technique » auquel les personnes âgées, les associations et les clubs de 3e âge sont fortement invités à participer. L'O.V.P.A s'installe dans des locaux provisoires au Centre culturel. Dès l'origine, l'O.V.P.A. est un lieu de réflexion et de proposition en mettant en place des commissions de travail avec des bénévoles. Bientôt les locaux s'avèrent exigus et le 26 octobre 1979 l'O.V.P.A. s'installe place Lazare GOUJON à gauche du TNP. Rapidement l'O.V.P.A. s'affirme comme un lieu d'actions innovantes : Création du service d'Animation à Domicile (1979), création du Service de Soins à Domicile (1982), création de l'Instance de Coordination Gérontologique (1983), ouverture d'un accueil de jour à la Poudrette (2 fois/semaine), organisation de séjours de vacances pour personnes âgées dépendantes - à l'initiative du S.S.I.AD - (1984), création du Service Animation et développement des activités avec l'embauche d'une animatrice à temps plein et renforcement de l'animation à domicile avec l'embauche d'une animatrice à mi-temps (1985). En 1986, l'O.V.P.A. devient l'O.V.P.A.R avec un R commme retraités. Création du Service de Tutelles. Organisation du Congrès de l'Union Nationale des Personnes Agées (Juin). Reprise du Service d'Aide à Domicile de la Ferrandière (1988). Création de 3 Domiciles Collectifs, Michel Baroin (1988), Eugène Réguillon (1992) et Louis Fort (1995). En 1990, l'OVPAR recrute une chargée de mission de coordination, ce qui permet la création avec des partenaires d'un dispositif de concertation clinique. En 2001, l'Instance de Coordination Gérontologique est labellisée CLIC. En 1982 l'OVPAR s'installe dans la maison René Cassin qui va devenir la Maison des Aînés en février 2008. A partir de 2006, l'OVPAR est amené à se défaire de plusieurs de ses services. En 2007 un nouveau directeur est nommé et une réflexion est menée qui débouche en 2008 sur un nouveau projet associatif et un projet de service. Deux pôles fonctionnels sont identifiés : un pôle « Service à la personne » avec un SSIAD et un accueil de jour et un pôle « Ressources et développement » avec un service Animation et un service Réflexion et Concertation. Un nouveau conseil d'administration est élu et Dany MONTOIS devient présidente de l'OVPAR.

 

Missions

Les missions de l’OVPAR sont :
• Accueillir, informer et orienter, avec le CCAS de Villeurbanne au sein de la Maison des Aînés, les villeurbannais âgés et toute personne concernée par le vieillissement,
• Favoriser le lien social des personnes âgées et prévenir leur isolement au travers d’animations et de services adaptés,
• Etre un acteur et un lieu ressource qui participe à la réflexion gérontologique et initie ou contribue à des actions susceptibles d’influer sur la qualité de vie des personnes âgées.

 

La maison des aînés

La maison des Aînés a pour vocation d'accueillir les personnes âgées, leurs familles, ainsi que les professionnels afin de donner de l'information, de traiter de certaines demandes, de concerter sur des situations, de susciter la réflexion partenariale sur la prise en compte du vieillissement sur le territoire de la ville de Villeurbanne.

L’accueil constitue la clé de voûte de ce lieu qui a l'ambition d'être un véritable pôle gérontologique.

La maison des aînés est un équipement municipal hébergeant d’une part les services administratifs et le SSIAD (service de soins à domicile) du service animation et coordination gérontologique du CCAS et d’autre part le siège de l’Office Villeurbannais des Personnes Agées et retraitées (OVPAR).

Cet équipement a ouvert ses portes en février 2008.

Télécharger la Charte de la Maison des Aînés

 

Le conseil des aînés

Le Conseil des Aînés est une instance consultative (« laboratoire d’idées ») qui joue un rôle de réflexion, de sensibilisation contribuant aux échanges entre les générations, ainsi qu’à la transformation du regard sur le vieillissement.

 Le Conseil des Aînés est animé par l’OVPAR et existe depuis 2005. Le 3ème mandat a débuté fin 2015. Pour en savoir plus, télécharger la charte du Conseil des Aînés en cliquant ici.

Lors du second mandat, les membres du Conseil des Aînés ont développé les idées suivantes :

1. Les adultes vieillissants ne constituant pas une société séparée, ils jouent un rôle social important dans les solidarités familiales.

2. Même si le pouvoir d’achat des retraités a tendance à diminuer face à la montée d’une nouvelle précarité des aînés, les adultes vieillissants ont une responsabilité économique inédite dans :
⋅ le poids de leur consommation
⋅ le poids de leur engagement associatif
⋅ l’impact des emplois qu’ils génèrent dans la prise en compte de la fragilité des personnes âgées en perte d’autonomie.

En novembre 2012, le Conseil des Aînés a présenté publiquement les résultats de l'enquête réalisé au printemps 2012 auprès des villeurbannais de plus de 50 ans sur leur rôle social et économique.

L'analyse des résultats a été effectué en appui avec l'Agence d'Urbanisme pour le développement de l'Agglomération lyonnaise. Vous pouvez consulter le rapport définitif "Séniors engagés et solidaires. Rôle social et économique de l'engagement bénévole d'entraide et associatif des villeurbannais de 50 ans et plus." 

 
OVPAR • 56 rue du 1 mars 1943 • 69100 VILLEURBANNE