PDF Imprimer Envoyer  un ami

alt Aide aux aidants


Les personnes âgées dépendantes requièrent de l'aide à domicile ou en établissement. Cette aide peut être professionnelle ou, à domicile, informelle, généralement apportée par la famille (enfants ou conjoints) mais aussi par des voisins ou amis ou encore par des aidants professionnels des structures d'aide à domicile.

La notion d'aide aux aidants est apparue dans le cadre du Plan Alzheimer, et la politique d'aide aux aidants est aujourd'hui principalement centrée sur les aidants de patients atteints de la maladie d'Alzheimer ou troubles apparentés.

Aider la famille (les aidants familiaux), c'est aussi aider la personne âgée. En effet, la majorité des personnes de plus de 75 ans qui vivent à domicile sont entourées, et dans le cas d'une perte d'autonomie modérée ou sévère, c'est la famille qui intervient (souvent la fille ou la belle-fille). Tout le monde s'accorde aujourd'hui sur le fait que la mise en place d'une politique d'aide aux aidants est une composante essentielle de la politique de prise en charge des personnes âgées dépendantes.

Des réponses sont aujourd'hui apportées et financées dans le cadre du Plan Alzheimer. Mais à côté des réponses « institutionnalisés », on dénombre aussi une multitude d'initiatives, portées notamment par des structures associatives.

Le document ci-joint (réalisé par le CRIAS Mieux Vivre) recense sur le secteur Est (Lyon, Villeurbanne et communes avoisinantes) les association d'aide aux familles et aux malades atteints de pathologie type Alzheimer, les consultations mémoires, les consultations de soutien aux familles et aux malades, les CLIC, les hôpitaux de jour, les services d'aide et de soins à domicile, les accueils de jour, les hébergements temporaires, les établissements d'accueil, les séjours de vacances aidants-aidés, les clubs de loisirs spécifiques organisés par l'association France Alzheimer. 

L'OVPAR développe une action en direction des aidants basée sur la multiplicité des aidants (professionnels, familiaux, proches informels) et que la personne âgée soit ou non atteinte d'une pathologie de type Alzheimer ou apparentée. En effet, un aidant, quel qu'il soit peut être un jour confronté à une difficulté et nécessiter une aide.

 

Pour connaître les dispositifs d'aide aux aidants développés par l'OVPAR, cliquez ici.


Retrouvez la vidéo de présentation des temps de médiation et des groupes paroles sur le site du Crédit Agricole Assurances, en cliquant ici

 
OVPAR • 56 rue du 1 mars 1943 • 69100 VILLEURBANNE